Prier pour les défunts est indispensable. Cela s’est fait de tous temps, Malheureusement nous avons tendance à l’oublier, à croire souvent que tout se termine au dernier soupir. Pourtant il n’en est rien, et l’on remarque souvent des phénomènes mystérieux les jours suivant la disparition d’un proche : lampes ou radios s’allumant seules, clignotants ou phares de voitures se mettant en marche sans personne à l’intérieur, téléphone sonnant sans interlocuteur, sont des preuves irréfutables de l’existence de la vie après la vie. Le défunt, bien vivant, est devenu invisible à nos yeux de terriens car il a perdu son corps physique, mais il vous fait signe, vous prouve qu’il n‘est pas mort, qu’il vous aime, et surtout demande de l’aider, de ne pas l‘abandonner. Répondez à ses attentes ! 

     

images

  La personne qui vient de décéder devient esprit errant, pour un temps plus ou moins long, selon la vie qu’il aura menée sur terre. Noyé dans l’obscurité, découvrant un monde hostile dont il ne connaît rien et qui lui fait peur, il est comme un enfant qui vient de naître. Si personne de nos jours ne pense à abandonner un nouveau-né sur terre, il est tout aussi criminel d’abandonner un nouveau-né dans l‘au-delà. C’est au contraire le moment ou jamais de montrer que vous l’aimez, et celui qui aime aide. Non seulement ce défunt est triste d’avoir dû quitter ceux qu’il aimait et avaient l’air de bien le lui rendre, mais sa déception est immense de voir que ses proches lui tournent le dos, le laissant seul et abandonné à son triste sort. N’oubliez pas non plus vos chanteurs, vos personnalités préférées que vous avez applaudis. Ils vous ont donné du plaisir, rendez-le-leur en l'aidant !
          Chaque défunt veut aller dans la Lumière, c’est comme l’instinct de survie sur terre. Dans cette épreuve terrible, il a besoin plus que jamais de l’amour et des prières de ceux qui restent sur terre.
          Ne lui parlez surtout pas directement après son décès (voir seconde prière), ne vous lamentez pas sur « votre » malheur, cela ne ferait que le retenir dans un monde qui désormais appartient pour lui au passé. Aidez-le, avec beaucoup d‘amour, à rejoindre le plus vite possible sa nouvelle demeure. Pendant un moment, rangez ses photos et ses objets familiers, rien ne doit le retenir sur terre. Est-ce par amour que les gitans brûlent les affaires, et en premier lieu le matelas, du disparu, afin qu’il n’y revienne pas et rejoigne ainsi plus vite la Lumière ? Ce n’est pas à exclure…
          Priez pour l’être aimé chaque soir, lui transmettant un message d’amour et de paix, d’espérance aussi en la miséricorde du Seigneur, qui pardonne toujours lorsque le repentir est sincère. Vous comprenez donc que vous ne direz pas la même chose en priant pour un farouche athée blasphémateur, égoïste et vénal, que pour une personne humble et généreuse, ayant pris de son temps ou de son argent pour aider les autres. Cela n’a rien à voir avec le fait de pratiquer une religion : il y a de vraies pestes qui ne ratent pas une messe, et des gens de bien qui ne mettent jamais le pied dans une église car ils gardent le souvenir d’une éducation trop rigoriste, d’humiliations en pensionnats « religieux » dont les directeurs n’avaient rien compris à l‘Evangile, où le Seigneur est tout amour et pardon. Certains aussi confondent Dieu et les ecclésiastiques, premiers responsables de cet état de fait, et rejettent tout en bloc.
          Pour gravir aisément les premiers échelons de la Lumière, il faut au moins croire en une vie après la vie tant que l‘on est sur terre, sinon l’ascension est très longue et douloureuse. Les parents qui refusent l’éducation religieuse pour leurs enfants doivent au moins, par amour et intérêt pour eux, leur inculquer l’existence d’un « Etre suprême, » (quel que soit le nom qu’on lui donne), et que la vie ne s’arrête pas avec l’encéphalogramme plat…
          Priez donc pour les défunts chaque soir, en demandant au Seigneur de leur pardonner leurs péchés et de les recevoir dans Sa Lumière. Sinon, ils resteront errants et malheureux, vous en voudront de les avoir abandonnés, et chercheront le premier medium venu, qui le ramènera chez lui à son insu.

            Peut-être avez-vous deviné que l’auteur de ce papier avait reçu ce don, et qu’il vous parle en connaissance de cause : nausées et vomissements en revenant d’une brocante surtout (où les défunts qui ont retrouvé leurs meubles, s’y accrochent puisque leur famille les rejette), sont de signes pour un medium qu’un esprit souffrant demande de l’aide. Alors, avec beaucoup d’amour et de compassion, j’allume une bougie, et il suffit la plupart du temps de réciter une seule fois la prière ci-après pour que l’esprit soit délivré, mais bien triste et déçu cependant d’avoir reçu cet acte d’amour de la part d’un inconnu et non de sa famille.
          Enfin, sachez qu’une seule personne sur dix monte seule, qu’il y a sur terre cent esprits errants pour un terrien, et vous comprendrez aisément la raison pour laquelle le monde va si mal et quil faut prier d‘urgence.


          Pour vous assurer que votre cher défunt a bien rejoint son séjour, vous pouvez, au terme d’un mois de prières quotidiennes, consulter un medium sérieux (ce ne sera pas moi). Il ne s’agit pas de se faire tirer les cartes, mais tout simplement de lui apporter la photo du défunt, ou sa date de naissance. Cela vous coûtera quelques dizaines d’euros, que vous auriez volontiers dépensées sur terre en l’invitant au restaurant. Si vous rappelez une autre fois parce que votre parent n’a pas encore rejoint son séjour, vous n’aurez en principe rien à débourser. Dès que le défunt est dans la Lumière, les prières en bas de ce texte sont devenues inutiles. Continuez à l’aimer en demandant dans la prière qu’il s’élève dans la Lumière. Il saura ainsi que vous l’avez accompagné jusqu’au bout, donc que vous l’aimez vraiment. Vous avez remplacé le chagrin par l’amour. Vous pouvez lui parler et ressortir ses photos. Peut-être vous retrouverez un jour dans ce beau pays, ou plus tard sur terre, et sachez aussi que ce que vous avez fait pour lui, d’autres le feront pour vous si vous répandez ce message autour de vous. Je crois que le jeu en vaut la chandelle : par l’amour, vous aurez vaincu le chagrin de la mort !

Prières pour les âmes souffrantes de l’Au-Delà (esprits errants) 

visual10

Dieu clément et miséricordieux, que Votre bonté s’étende sur toutes les âmes qui se recommandent à nos prières, et notamment sur l’âme de X

Bons esprits, dont le bien est l’unique occupation, intercédez avec moi pour leur soulagement. Faites luire à leurs yeux un rayon d’espérance, et que la divine lumière les éclaire sur les imperfections qui les éloignent du séjour des bienheureux. Ouvrez leur coeur au repentir et au désir de s’épurer pour hâter leur avancement. Faites-leur comprendre que, par leurs efforts, ils peuvent abréger le temps de leurs épreuves.
Puissent ces paroles bienveillantes adoucir leurs peines, en leur montrant qu’il est sur la terre des êtres qui savent y compatir et qui désirent leur bonheur.
Nous vous prions, Seigneur, de répandre sur tous ceux qui souffrent, soit dans l’espace comme esprits errants, soit parmi nous comme esprits incarnés, les grâces de Votre amour et de Votre miséricorde. Vous nous avez faits faillibles, mais Vous nous donnez la force de résister au mal et de le vaincre. Que Votre miséricorde s’étende sur tous ceux qui n’ont pu résister à leurs mauvais penchants et sont encore entraînés dans une mauvaise voie. Que Vos bons esprits les entourent, que Votre Lumière luise à leurs yeux et, qu’attirés par sa chaleur vivifiante, ils viennent se prosterner à Vos pieds, humbles, repentants et soumis.
Dieu, notre Père, qui avez puissance et bonté, donnez la force à celui qui subit l’épreuve. Donnez la Lumière à celui qui cherche la Vérité. Mettez au coeur de l’homme la compassion et la charité.
Pitié, mon Dieu, pour celui qui ne Vous connaît pas, espoir pour celui qui souffre. Que Votre bonté permette aujourd’hui aux esprits consolateurs de répandre partout la paix, l’espérance et la foi !
Dieu ! un rayon, une étincelle de Votre amour peut embraser la terre : laissez-nous puiser aux sources de cette bonté féconde et infinie, et toutes les larmes seront séchées, toutes les douleurs calmées ; un seul coeur, une seule pensée montera jusqu’à Vous avec un cri de reconnaissance et d’amour ! Comme Moïse sur la montagne, nous étendons le bras vers Vous, ô puissance, ô bonté, ô perfection, et nous voulons en quelque sorte forcer Votre miséricorde. Dieu, donnez-nous la charité pure, la foi et la raison ! Donnez-nous la simplicité qui fera de nos âmes le miroir où doit se refléter Votre image.
O Jésus, Vous qui avez tant fait pour l’humanité, qui êtes si rempli de sollicitude pour elle, rendez-la digne de Votre amour en lui inspirant le désir de pratiquer les vertus que Vous lui avez enseignées.
Guide du genre humain, permettez que nous recommandions à Votre bienveillante attention nos chers disparus : parents, bienfaiteurs, amis et ennemis morts, et particulièrement X
Nous Vous supplions, Seigneur, de venir au secours des âmes que Vous avez rachetées par Votre précieux sang.
Accordez-leur le repos éternel, Seigneur, et que la divine lumière brille toujours pour elles.
Seigneur, qui êtes le créateur et le rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de Vos serviteurs et de Vos servantes la rémission de tous leurs péchés afin qu’elles obtiennent, par nos pieuses supplications, le bonheur après lequel elles soupirent. Par NS JC. Ainsi soit-il.
Qu’ils reposent en paix. Ainsi soit-il !

Si vous trouvez cette prière trop longue, trop astreignante ou trop chrétienne, vous pouvez prier de cette autre manière, adapter selon la religion, la sensibilité :

Que X (nom du défunt) sache que Y (votre nom) l’aime, veut l’aider et le soulager. Qu’il sache que sa vie n’est pas finie, qu’il existe pour tous un pays de lumière et d’amour où il sera soigné, aimé, consolé, bercé, où l’on s’occupera de lui, où il aura sa demeure. Ce pays est ouvert à tous les hommes, quelle que soit leur religion, même à ceux qui n’en ont pas. C’est une loi de la nature, la suite de la vie. Que X ne craigne pas ses péchés, mais s’en repente, et accepte de les expier pour trouver la paix. Qu’il ait confiance en l’amour et en la miséricorde de Notre Seigneur, qui pardonne toujours, même aux assassins et aux suicidés.
Que X appelle quelqu’un de ce pays de Lumière, le Christ, la Vierge, un saint de leur choix, ou, s’il n’est pas croyant, celui dont il porte le prénom, que dans quelques minutes on viendra s’occuper de lui. Qu’il donne la main à ses compagnons d’infortune, tous partiront !